Lesen Sie unsere FAQ um Antworten auf Ihre Fragen zu finden.

Welches ist Ihr Profil?


Wählen Sie ein Profil aus

Lüftungssysteme

Les systèmes de ventilation sont des équipements qui se sont généralisés dans les entreprises et représentent un poste de consommation énergétique important : de 5 à 10% dans l’industrie et environ 17% dans le secteur tertiaire (source : FH-ISI).

Leur consommation énergétique peut être à l’origine de 90% des coûts totaux engendrés en raison du nombre élevé d’heures de fonctionnement.

Inhaltsverzeichnis

En pratique : améliorations facilement réalisables

a) Réglage correct du débit d’air et variation de vitesse

  • Un débit trop élevé fait rapidement augmenter la consommation électrique.
  • Un débit exagérément faible engendre par ailleurs un gaspillage énergétique en raison de la prépondérance des frottements mécaniques internes.
  • Si les besoins en termes de débit d’air sont variables, le réglage du débit est une option potentiellement rentable. Deux types de solutions existent :
    • Meilleure solution : installer un variateur de vitesse au niveau de l’entraînement du ventilateur
    • Mesure la plus simple : réduire ou limiter le débit au niveau de l’aspiration. A noter que cette solution n’est pas toujours optimale.

 Potentiel de gain : jusqu’à 50% en réduisant le débit de 20% [1]

 b) Réglage des conditions d’ambiance

Les exigences en termes de température, d’humidité ou de débit d’air sont parfois plus sévères que nécessaire. Cette pratique était répandue dans le passé, lorsque le coût de l’énergie était négligeable. Voici les paramètres à prendre en compte :

  • Réglage du débit de ventilation : il conditionne fortement la puissance absorbée par la ventilation ainsi que la puissance utile de chauffe ou de refroidissement
  • Réglage de la température
  • Si possible, augmentation des plages de tolérance sur l’humidité : la déshumidification de l’air est coûteuse en énergie, car elle nécessite un refroidissement suivi d’un réchauffage.

 c) Maintenance des équipements

  • Entretien des organes de transmission : courroies, engrenages, paliers et des filtres à air afin d’éviter les pannes ou problèmes sanitaires et conserver le niveau de performance énergétique de ces installations.
  • Réparation des fuites d’air importantes au niveau du réseau de ventilation.

[1] Reference Document on Best Available Techniques for Energy Efficiency, 02/2009, European Commission

Mit Ihrem Besuch auf dieser Webseite akzeptieren Sie die Verwendung von Cookies, die uns die Erstellung von Besucherstatistiken ermöglichen. Weitere Informationen