Réduisez vos besoins en énergie

  • Évitez les gaspillages et assurez-vous de l’utilisation efficace des équipements et fluides : électricité, chaleur, froid, eau, air comprimé, vapeur. Ceci peut concerner la conception des machines, les méthodes de travail, et la sensibilisation du personnel opérant les équipements techniques.
  • La bonne gestion des installations techniques existantes peut apporter des bénéfices appréciables sans demander de lourds investissements. De nombreuses améliorations demandent parfois seulement un peu de bon sens et sont applicables sur les installations les plus courantes :
    • Programmation et consigne de température chauffage des locaux
    • Extinction automatique de l’éclairage
    • Mise en veille intelligente des appareils consommateurs d’électricité.
  • Réalisez les opérations d’entretien et de maintenance préventive à temps : un programme d’entretien suivi rigoureusement garantira une performance optimale et permettra d’éviter les dérives, l’encrassement et l’usure qui ont une influence négative sur la performance énergétique d’un équipement. Exemples :
    • Éliminer les fuites d’un réseau d’air comprimé ou de vapeur permettra d’éviter des gaspillages d’énergie coûteux dans la durée
    • Transmissions mécaniques : soigner l’ajustement mécanique des accouplements, remplacer à temps l’huile d’un moteur thermique ou d’un réducteur, régler la tension des courroies de transmission réduiront les frottements et contribueront à garantir la durabilité de la machine
    • L’entretien des brûleurs de chaudières est nécessaire afin de conserver le meilleur rendement de combustion possible (obligation légale)
    • Le bon état de propreté des condenseurs des installations frigorifiques est garant du respect de leurs conditions de fonctionnement optimales. De même, le givrage des évaporateurs est à éviter.
  • La réalisation de projets et investissements techniques de modernisation, une opportunité de réduire sensiblement les consommations donc les frais énergétiques.
    • Réalisez les bons choix dès le départ :
      • Il est primordial de s’informer des techniques actuelles et exigences légales. Les « Meilleures Techniques Disponibles » sont généralement demandées lors de la soumission des demandes d’autorisation d’exploitation
      • Remplacez les équipements en fin de vie par des modèles plus modernes, plus économes et adaptés strictement à vos besoins
      • Soyez attentif aux exigences minimales légales pour les bâtiments fonctionnels en cas de nouvelles constructions ou de modification des bâtiments fonctionnels existants.
      • Considérez l’ensemble des coûts sur la durée de vie d’un équipement avant de prendre une décision : prix d’achat, installation, consommations énergétiques, besoins en personnel d’exploitation, maintenance, démantèlement.
    • Mesures à considérer dans le domaine des entrainements électriques :
      • L’utilisation de moteurs à haute efficacité énergétique (classes IE2 ou IE3) est intéressante pour des utilisations intensives (gain jusqu’à 8%)
      • Lorsque les charges sont fortement variables, privilégiez l’utilisation de variateurs de vitesse (gain jusqu’à 50%)
      • Soyez attentifs à la qualité des entrainements mécaniques (gain jusqu’à 10%)
      • Évitez le surdimensionnement excessif des équipements, car généralement le rendement énergétique des machines n’est pas optimal à faible charge (perte d’environ 5 points de rendement à mi-charge pour un moteur électrique asynchrone)
    • La conception d’un système d’éclairage doit être soignée :
      • Le dimensionnement de l’intensité lumineuse à installer est soumis aux conditions-types ITM CL55.2. Il n’est pas nécessaire de sur-qualifier l’éclairage
      • Une multitude solutions d’éclairage hautement efficaces existent désormais sur le marché : lampes fluo-compactes, lampes à iodures métalliques, lampes à décharge, halogènes plus économiques, tubes TL de T8 à ballasts électroniques, tubes TL de T5, LED… (gain : de 20 à 80%)
      • La gestion de l’éclairage est à considérer avec autant d’importance que le type de luminaire : variation de l’intensité en fonction de la luminosité ambiante, commande par zones, en fonction de l’occupation de locaux… (gain : jusqu’à 25%)
    • Utilisez des techniques de production de froid performantes et adaptées aux conditions de fonctionnement :
      • Placer les condenseurs dans un endroit ombragé, à l’abri de la poussière et suffisamment aéré (pour éviter les surchauffes)
      • Si possible, utiliser le free-cooling pour le fonctionnement en mi-saison
      • Utilisez des machines efficaces (COP élevé) et non surdimensionnées (évitement des démarrages intempestifs)
    • Valorisez les sources d’énergies renouvelables : L’énergie produite peut être utilisée directement par votre entreprise, ou revendue vers les réseaux de distribution à un tarif intéressant (cas de l’électricité renouvelable)
      • Électricité : p.ex. panneaux solaires photovoltaïques ou éoliennes
      • Chaleur : p. ex. panneaux solaires thermiques
      • Production de biogaz
      • Cogénération de qualité à partir de sources renouvelables
      • Récupérez, si possible, la chaleur perdue par les machines pour (pré)chauffer les matériaux, fluides, ou faire l’appoint du chauffage des bâtiments.

Mit Ihrem Besuch auf dieser Webseite akzeptieren Sie die Verwendung von Cookies, die uns die Erstellung von Besucherstatistiken ermöglichen. Weitere Informationen