Questions concernant la catégorie 4 de LENOZ : écologie

Comment évaluer l’écologie d’un logement selon LENOZ ?

L’écologie d’un logement est évaluée par les indicateurs écologiques Ienv et Iprim. L’indicateur Iprim quantifie les besoins en énergie primaire des matériaux de construction ainsi que des installations techniques sur une période de 30 ans. L’indicateur Ienv quantifie l’impact environnemental d’un matériau ou d’un élément de construction sur base des incidences environnementales suivantes :

  • le potentiel de réchauffement global (GWP) ;
  • le potentiel de déplétion ozonique (ODP) ;
  • le potentiel de création d’ozone photochimique (POCP) ;
  • le potentiel d’acidification (AP) ;
  • le potentiel d’eutrophisation (EP).

Les critères suivants déterminent également l’écologie d’un logement : 

  • l’utilisation de bois provenant d’une gestion forestière durable ;
  • la réduction de la consommation d’eau potable et de la quantité d’eaux usés ;
  • l’utilisation d’énergie renouvelable ;
  • l’autoconsommation de la production locale de l’installation photovoltaïque ;
  • la réduction des consommations électriques des appareils ménagers. 

Mise à jour le 10/2017

Comment calculer les indicateurs écologiques Ienv et Iprim ?

De manière générale, les indicateurs écologiques Ienv et Iprim se calculent automatiquement (à partir de la base de données implémentée dans le logiciel Lux-Eeb-H) lors du remplissage de la fiche de calcul des coefficients de transmission thermique des différentes couches constitutives de l’enveloppe thermique (valeur U).

Le chapitre 7.3 de l’« Annexe du règlement grand-ducal relative à la certification de la durabilité des logements » reprend l’indicateur Ienv pour différentes constructions. Les données actuelles concernant les matériaux de construction, enregistrées dans le logiciel LuxEeB-H, peuvent être consultées dans le document « Materialdaten LENOZ 2016 » sur le site http://www.ml.public.lu/fr/lenoz/Experts/index.html.  

Mise à jour le 10/2017

Un expert peut-il utiliser d’autres données concernant les matériaux de construction que celles du logiciel LuxEeB-H, afin de calculer des incidences environnementales ?

Un expert peut utiliser d’autres données concernant les matériaux de construction que celles du logiciel LuxEeB-H, à savoir : 

  •  « Ökobau.dat 2016 » conformément à la norme EN 15804 (édition du 18.05.2016)
  • ou EPD (Environmental Product Declaration) du constructeur conformément à la norme EN 15804 

Si pour un produit spécifique, il s'avère avantageux d'utiliser une EPD, les experts ont à leur disposition le calculateur Icalc mis à disposition par le Ministère du Développement Durable et des Infrastructures et téléchargeable sur www.myenergy.lu. 

Dans le cas de calcul individuel par l’expert, les valeurs nécessaires au calcul des indicateurs écologiques doivent être remplies au feuillet n°4 du calculateur Icalc.

Ensuite les indicateurs écologiques du produit spécifique doivent être transcrits manuellement dans la fiche de calcul des valeurs U dans le logiciel LuxEeb-H. 

Rappel général : Toute couche constitutive (isolants, membranes, bois, blocs, panneaux) peut optionnellement être calculée suivant cette méthode, mais le fait d’avoir recours à une EPD d’un produit spécifique n’est pas la méthode primaire à utiliser par les experts. Afin que le calcul des indicateurs écologiques soit réduit au plus simple, une base de données est disponible dans le logiciel Lux-Eeb-H et toutes les valeurs y inscrites peuvent être utilisées pour le calcul des indicateurs écologiques. 

Mise à jour le 10/2017

Que faire lorsqu’on ne dispose pas de données sur les incidences environnementales d’un matériau de construction ?

Dans le cas où les données sur les incidences environnementales ne seraient pas disponibles, il serait impossible de calculer les indicateurs écologiques dudit matériau de construction.

Quel besoin en énergie primaire est pris en considération pour le calcul de l’indicateur Iprim dans le cadre d’une nouvelle construction ?

Dans le cas d’un certificat LENOZ pour une nouvelle construction, le besoin en énergie primaire pour la construction du bâtiment d’habitation ainsi que le besoin en énergie primaire pour le chauffage du bâtiment, sur une période de 30 ans, servent à calculer l’indicateur Iprim.

Quel besoin en énergie primaire est pris en considération pour le calcul de l’indicateur Iprim dans le cadre d’une construction existante ?

En ce qui concerne les constructions existantes, seul le besoin en énergie primaire des installations techniques pour le conditionnement du bâtiment est à prendre en considération pour l’indicateur Iprim (chapitre 4.2). La dépense en énergie primaire du bâtiment existant n’est pas prise en compte. 

Quels éléments de construction d’un bâtiment d’habitation sont pris en considération pour le calcul des indicateurs Ienv et Iprim ?

Pour une nouvelle construction, les éléments de construction de l’enveloppe thermique (= structure extérieure) ainsi que les parois et dalles intérieures sont pris en compte.

Pour les éléments de la structure extérieure, toutes les couches à considérer pour le calcul de la valeur U sont également considérées pour le calcul des indicateurs Ienv et Iprim.

Les murs mitoyens et les murs de séparation entre différentes unités d’un immeuble collectif sont à considérer comme des parois intérieures (à l’intérieur de l’enveloppe du bâtiment).

Pour les bâtiments existants, seuls les nouveaux matériaux isolants, utilisés dans le cadre des travaux de rénovation, sont pris en considération.

Mise à jour le 10/2017

Quelles couches constitutives sont à considérer pour le calcul des indicateurs Ienv et Iprim ?

Le calcul des indicateurs écologiques est lié directement au calcul du coefficient de transmission thermique U et ses règles de calcul inhérents. Toutefois les couches des membranes et des étanchéités, négligeables lors du calcul du coefficient de transmission thermique au vu de leur faible impact au niveau de leur capacité d’isolation, sont à considérer pour le calcul des prédits indicateurs écologiques.

Mise à jour le 10/2017

Pour toutes les questions concernant Ieco12 se référer à la section 05 Questions concernant la promotion de la rénovation énergétique et durable selon PRIMe House à partir de 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant d’obtenir des statistiques de visite. En savoir plus