GReENEFF : Réseau transfrontalier de soutien aux projets innovants en matière de développement durable et de sobriété énergétique dans la Grande Région

 

 Sarrebruck, le 06 juin 2017 

Le nouveau projet INTERREG GReENEFF soutient la réalisation et l’encadrement des projets pilotes en Sarre, en Rhénanie-Palatinat, au Luxembourg, en Moselle et en Wallonie. L’objectif de cette initiative est le développement écologique dans le domaine de l’aménagement urbain durable des quartiers (éco-quartiers) et des logements sociaux à haute performance énergétique. 

 

Le projet GReENEFF a officiellement été lancé en décembre 2016 et avec lui un nouveau « Réseau transfrontalier de soutien aux projets innovants en matière de développement durable et de sobriété énergétique dans la Grande Région ». Le financement s’élève à une hauteur de 6 millions d’euros par le FEDER et tend à répondre à plusieurs problématiques : 

  • un manque d’expérience concernant la gestion des approches de développement et des technologies innovantes ; 
  • des besoins en matière de construction et de rénovation des logements ; 
  • un déséquilibre entre investissements en faveur du développement durable et retours sur investissements ; 
  • ou encore la précarité énergétique et des logements à prix abordables. 

Une gestion durable transfrontalière 

Pour y faire face, les partenaires de GReENEFF ont choisi de porter leurs efforts sur les thématiques de la construction et de la rénovation de bâtiments ainsi que sur des plans d’aménagement durables des quartiers. Ces actions seront menées selon une approche intégrée, c’est-à-dire qui concentrera des critères d’analyse transfrontaliers et similaires à tous les projets réalisés dans les différentes régions partenaires. Parmi eux, seront pris en compte, entre autres, l’utilisation des énergies renouvelables ou encore la performance énergétique. Les relations économiques riches au sein de la Grande Région et la proximité immédiate entre les frontières sont des facteurs précieux pour le développement d’une région modèle européenne qui servira d’exemple à d’autres projets analogues au niveau européen. 

Coopérer pour plus d’échange de savoir-faire 

D’ici à 2018, il s’agit de mutualiser les connaissances dans le domaine des éco-quartiers et des logements sociaux énergétiquement performants et de diffuser de nouvelles approches innovantes. Dans une seconde phase, de 2018 à 2020, des projets pilotes vont être lancés. En plus de faciliter les échanges techniques, le projet vise à mettre en réseau transfrontalier des acteurs dans le domaine des quartiers durables et des logements sociaux énergétiquement efficaces. Dans le souci de partager les expériences avec les autres parties prenantes de la zone de coopération, les conclusions issues des travaux seront rassemblées dans un guide de bonnes pratiques inhérentes à la Grande Région. 

Le projet GReENEFF s’inscrit dans le cadre du Programme INTERREG V A Grande Région et sera mené sous l´égide d’Arge Solar en collaboration avec l’Energieagentur Rheinland-Pfalz, le groupement d’intérêt économique luxembourgeois myenergy, le Conseil Départemental de la Moselle, la Moselle Agence Technique (MATEC), le Service public de Wallonie, la Plate-forme Maison passive (pmp) et le Ministère sarrois de l’Economie, du Travail, de l’Energie et des Transports. 

À propos d’INTERREG V A 

INTERREG est une initiative communautaire du Fonds européen de développement économique et régional (FEDER). Le volet A porte sur la coopération transfrontalière entre partenaires locaux et régionaux. La Grande Région rassemble quatre États-membres de l’Union européenne – le Luxembourg, la France, l’Allemagne et la Belgique, cinq régions et trois langues (Allemand, Français, Luxembourgeois). Sur une superficie de 65 401 km2, la Grande Région abrite une population d’environ 11,4 millions d’habitants. Pour la période actuelle du programme 2014-2020, celui-ci est doté d’une enveloppe d’environ 140 millions d’euros de FEDER (139 802 646 EUR). 

 

Projet INTERREG GReENEFF -  En présence de Madame Anke Rehlinger, Ministre de l’Économie, du Travail, de l’Énergie et des Transports de la Saare, et de Madame Ulrike Höfken, Ministre de l’Environnement, de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Viticulture et des Forêts.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant d’obtenir des statistiques de visite. En savoir plus