Nos FAQ sont là pour vous aider, sélectionner et consulter.

Quel est votre profil ?


Sélectionner le profil de votre choix

La Journée Pacte Climat sous le signe du « Pacte Climat 2.0 »

Le 4 juin 2019, Esch-sur-Alzette a accueilli la septième édition de la Journée du Pacte Climat. Pour les communes, cette manifestation annuelle est un rendez-vous important d’échange et de bilan. L’objectif est de présenter et promouvoir les mesures d’une politique durable de l’énergie et du climat. Cette année, la journée est placée sous le signe du « Pacte Climat 2.0 » et de la poursuite du pacte au-delà de l’année contractuelle 2020. Si le pays veut atteindre ses objectifs en matière de protection du climat d’ici 2030, il faudra introduire une approche efficace. Petit aperçu des innovations et futures initiatives.

Journée Pacte Climat ©myenergy / Studion Photography

Le Pacte Climat version 2.0 : plus d’efficacité, de compétence et de proximité avec les citoyens

Afin d’atteindre les objectifs climatiques ambitieux, le Pacte Climat sera révisé de manière percutante pour sa deuxième édition allant de 2021-2030. Trois points retiennent particulièrement l’attention : le renforcement des indicateurs quantitatifs ; le renforcement du cadre opérationnel des communes ; et l’augmentation de la participation citoyenne. Que recouvrent vraiment ces domaines ?

Le Pacte Climat 2.0 doit permettre une meilleure quantification des résultats. Les efforts concernent l’optimisation des données et un meilleur suivi sur base d’indicateurs. Dans ce but, la collecte des données doit gagner en efficacité ; le suivi et le contrôle seront affinés. Les communes documentent déjà leurs données de consommation avec le logiciel EnerCoach. À l’avenir, les nouvelles données spécifiques de chaque commune seront centralisées afin de réduire leurs coûts de traitement pour les communes et d’accroître leur comparabilité.

Le deuxième point est l’amélioration continue du cadre opérationnel des communes. Le développement d’outils de suivi est tout aussi important que le renforcement des coopérations avec les partenaires comme le SIGI, l’Alliance pour le climat, le CELL, l’IMS ou l’EBL. Les conseillers climat qui apportent leur soutien aux communes depuis la mise en place du Pacte Climat seront désormais épaulés par des experts spécialisés afin d’accompagner encore plus efficacement les communes par exemple en matière de mobilité ou d’économie circulaire.

Troisième point essentiel : la participation citoyenne. Il faut aider les communes à motiver leurs habitants à participer plus activement à la protection du climat. Outre des actions de coopération, de type campagnes ou concours, des programmes de soutien sont prévus, comme l’aide à la création de coopératives énergétiques ou d’autres projets considérables.

Cap sur l’énergie solaire avec le « solar challenge » et les coopératives énergétiques

L’énergie solaire joue un rôle central dans la réalisation des objectifs climatiques au niveau national. De récentes mesures gouvernementales (comme l’instauration de meilleurs tarifs d’injection pour l’énergie photovoltaïque) visent à promouvoir la construction de nouvelles installations photovoltaïques. Deux mesures concrètes doivent lancer de nouvelles activités : le concours « solar challenge » et un renforcement du soutien à la mise en œuvre des coopératives énergétiques dans les communes.

Toutes les communes engagées dans le Pacte Climat sont appelées à participer au solar challenge. Il s’agit pour chaque commune d’optimiser au maximum l’utilisation de l’énergie solaire sur son territoire entre le 1er juillet 2019 et le 1er octobre 2020. À l’issue de cette période, deux communes seront récompensées : celle qui aura connu la plus forte croissance en matière d’énergie solaire par nombre d’habitants et celle qui aura mis en œuvre le projet modèle le plus innovant.

En ce qui concerne la réalisation des coopératives énergétiques, myenergy, en collaboration avec Eurosolar Lëtzebuerg a.s.b.l., accompagnera encore plus étroitement le travail sur le terrain. Dans le cas d’un bâtiment communal présentant une grande surface de toit appropriée, myenergy soutiendra la commune à chaque étape de la création d’une coopérative énergétique. L’offre « tout compris » se décline sur plusieurs plans : informer, rassembler et mettre en relation les partenaires, fournir une assistance technique, établir un prévisionnel des coûts et déterminer les statuts de l’opération. En d’autres termes, accompagner le processus de A à Z.

Autres nouveautés et certifications

À l’occasion de la Journée du Pacte Climat, le ministère de l’Énergie et plusieurs communes ont été les premiers signataires d’une « lettre d’intention » sur le contrôle des chantiers. Les communes s’engagent ainsi à mettre en place un système de contrôle afin de garantir une réalisation pratique des exigences résultant du passeport énergétique, allant dans le sens de la protection du climat et des consommateurs. De son côté, myenergy prépare une offre d’assistance appropriée et mènera, au cours des prochains mois, des actions de sensibilisation afin d’élargir le cercle des communes signataires.

Par ailleurs, les résultats de la campagne de mesures de l’Administration de l’environnement, intitulée « Besser Loft fir méi Liewensqualitéit », ont fait l’objet d’une présentation.

Au cours de la dernière phase de certification, au printemps 2019, deux communes ont atteint le score maximal de 75 % et ont ainsi rejoint le club des communes certifiées « Or » Esch-sur-Alzette et Préizerdaul. Huit nouvelles communes ont atteint le seuil d’au moins 50 % et obtenu la certification de niveau 2 : Helperknapp, Rosport-Mompach, Roeser, Feulen, Reckange, Strassen, Beaufort et Heffingen.

Gilbert Théato, directeur, myenergy - ©myenergy / Studion Photography

Pour en savoir plus :

Les projets modèles

Le Pacte Climat en chiffres

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant d’obtenir des statistiques de visite. En savoir plus