Toutes les réponses à vos questions.

Vous êtes


Empreinte écologique de votre véhicule électrique

  • Image - Et si votre prochaine voiture était électrique ?  Un bilan écologique positif et une énergie verte pour votre mobilité !

    Et si votre prochaine voiture était électrique ? Un bilan écologique positif et une énergie verte pour votre mobilité !

Comparez les émissions de CO2 et des coûts de votre véhicule

Avec carboncounter.lu, vous pouvez comparer les émissions de CO2 et des coûts des véhicules disponibles sur le marché luxembourgeois (tous types de motorisation) ! Faites-vous votre propre avis sur le véhicule que vous envisagez d’acheter, en tenant compte de sa motorisation, son cycle économique, ses comparatifs, ainsi que de ses coûts de vie, de maintenance, d’achat, d’essence, de taxes, etc.
Ce comparateur gratuit, développé par le MIT Trancik Lab avec la collaboration de myenergy, fonctionne sur base de données neutres, récoltées notamment auprès de la SNCA (Société Nationale de Circulation Automobile), et selon une méthodologie scientifique reconnue.

 

 

Découvrez carboncounter.lu 


Retrouvez les recommandations d'oekotopten en matière de mobilité ainsi qu'une liste comparative des véhicules électriques au Luxembourg.

Découvrez la liste des véhicules électriques oekotopten

Bilan écologique positif et électricité verte

Dans le cadre de la stratégie de mobilité nationale Modu 2.0, des analyses ont été réalisées pour le Luxembourg :

Emissions de CO₂ pour un cycle de vie complet du véhicule de 200 000 km

Les voitures électriques sont donc énergétiquement plus efficaces et ont un impact environnemental plus faible que les voitures à moteur à combustion :

  • au cours de leur cycle de vie (200.000 km), elles ont une meilleure empreinte écologique que les voitures à moteur à combustion (70 g CO2 / km contre 163 g CO2 / km)* ;
  • grâce à des sources d’électricité renouvelables, ce bilan peut encore être amélioré* ;
  • elles sont silencieuses et n'occasionnent quasiment pas d'émissions au niveau local (pas d’émissions de NOx ou de CO2, moins de poussières fines) et contribuent ainsi à une meilleure qualité d'air et de vie ;
  • grâce à une optimisation continue de la production, à la réutilisation et au recyclage des batteries, une pénurie des ressources peut être évitée à long terme ;
  • La plupart des fournisseurs d’électricité sur le marché luxembourgeois offrent des produits intégralement à base d’électricité renouvelable**. Retrouvez plus d’informations sur les offres d’électricité verte sur www.oekotopten.lu ou calculix.lu

* Modu 2.0, Transport & Environment, 2017
** ILR, communiqué de presse, 11 janvier 2018

Au côté des analyses menées dans les cadres du Modu 2.0, d’autres études scientifiques (regroupées dans la section « Faits & chiffres ») montrent qu’aujourd’hui sur leur cycle de vie complet, le bilan écologique des voitures électriques est nettement meilleur que celui des voitures à moteur à combustion, même en considérant la charge avec le mix d’électricité conventionnelle en Europe (pas 100 % vert).

Mise en place d’une taxation CO2

Comme de nombreux pays, le Luxembourg introduira à partir de l’année 2021 une taxe CO2, qui s’élèvera à 20 € par tonne de CO2 émise. Le taux augmentera progressivement les années suivantes, à 25 € par tonne de CO2 émise pour l’année 2022 et à 30 € par tonne de CO2 émise pour l’année 2023. Concrètement, les prix à la pompe vont grimper de l’ordre de 5 cents par litre d’essence et de diesel. Cette mesure s’inscrit dans la mise en oeuvre du Plan national intégré en matière d’énergie et de climat (PNEC) et contribue au respect des objectifs de réduction des émissions de CO2.
Le Gouvernement met l’accent sur l’équité sociale en prévoyant des mesures de compensation sociales. Ainsi, les crédits d’impôt pour salariés (CIS), pensionnés (CIP) et indépendants (CII) vont augmenter de 600 à 696 € à partir du 1er janvier 2021. De plus, l’allocation de vie chère sera augmentée de 10 % à partir de la même date.

Consommation et exploitation des ressources

La consommation des ressources nécessaires, notamment le lithium et le cobalt, pour la production des batteries reste une problématique qui a encore un grand potentiel d’amélioration.

Les batteries ont déjà aujourd’hui une durée de vie d’environ 15 années. Lorsque la capacité des batteries n’est plus suffisante pour être utilisée dans les voitures électriques, les batteries peuvent bénéficier d’une « seconde vie », par exemple en tant que batteries de stockage pour l’électricité générée par une installation photovoltaïque.

À la fin de leur cycle de vie, la quasi-totalité des batteries peut être recyclée. Au sein de l’Union Européenne, 50 % du poids des batteries doit obligatoirement être recyclé. Deux directives ont également été proposées, destinées à augmenter le taux de recyclage des batteries à 100 % en Europe dans un futur proche. L’Union Européenne investit fortement dans la recherche et le développement des batteries pour rendre la production plus efficace et durable.

L’origine du cobalt est également une problématique. Bien qu’il y ait déjà de grandes améliorations suite à la hausse de la demande et une exploitation plus professionnelle des ressources, il reste encore un potentiel d’amélioration. L’Union Européenne analyse le potentiel des réserves de matériaux stratégiques en Europe pour couvrir le besoin en ressources en Europe avec une exploitation locale. Il existe également des initiatives pour créer un label garantissant une exploitation des ressources respectueuse des droits humains.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant d’obtenir des statistiques de visite. En savoir plus