Toutes les réponses à vos questions.

Vous êtes


Compacité et orientation

Compacité :

Construire de façon compacte ne signifie pas construire petit !

La notion de «compacité» se définit différemment. Les pertes thermiques des bâtiments se font principalement par conduction thermique au niveau de l’enveloppe du bâtiment. Les déperditions seront ainsi plus importantes à mesure qu’augmente la surface de l’enveloppe, dite surface déperditive. Ce rapport entre surface et volume déperditifs (A/V) s’appelle compacité. Pour des raisons énergétiques, l’architecte cherchera à minimiser la surface de déperdition tout en maximisant le volume habitable, ce qui se traduit par une forte compacité.

Compacité

Le soleil dispense lumière et chaleur :

Une orientation adaptée aux contraintes du bâtiment permet de réduire les consommations de chauffage et d’éclairage. La fenêtre, capteur de la chaleur au sud, devient surface déperditive au nord. Ceci n’est valable que dans certains cas et dépend de nombreux paramètres tels que le type de vitrage, l’isolation des parois, l’inertie, etc.

L’orientation d’un édifice ou d’une pièce est liée à sa destination : les besoins en lumière naturelle, l’utilisation ou non des apports solaires, etc. Voilà pourquoi, il sera intéressant de prévoir un zonage dans le bâtiment de manière à prévoir les pièces non chauffées (débarras, hall d’entrée, toilettes, etc.) au nord. Ces pièces serviront ainsi comme pièces tampons. Prévoir les pièces d’habitation (salle de séjour, cuisine, salle de bains, etc.) au sud permet de profiter des apports solaires en période de chauffe. Il est nécessaire de prévoir un ombrage des fenêtres au sud, à l’est et à l’ouest.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant d’obtenir des statistiques de visite. En savoir plus